Laurence de Vellou

Artiste peintre et portraitiste

Sur un terrain sensible du vivant.
 
Le dessin s’est ancré dans son quotidien très tôt. Jeune, Laurence dessinait des portraits et esquissait des profils, dans le cadre familial et amical, mais aussi dans la rue et les classes de danse. Sa pratique du croquis et ses connaissances en matière d’art s’enracinent en profondeur. Laurence les puise dans son patrimoine génétique, chez son arrière-grand-père Georges-Louis Claude, peintre français du début du XXème siècle. Les techniques de la peinture classique, notamment du XIII ème siècle, lui ont été enseignées par le maître William Khan Durrani (†), peintre animalier anglais. Cela a enrichi sa palette et l’a grandement aidé pour transmettre dans le portrait toute son émotion et sa fugacité. 
 
La recherche de l’identité est énigmatique: la cible est le regard, qui doit vous emmener ailleurs par cette fenêtre des yeux, comme un aimant jamais figé. C’est dans la fulgurance que Laurence perçoit les choses avec précision, et essaye de maintenir cette longueur d’onde.
 
Ses techniques se sont consolidées dans les salles d’audience, lorsque, pigiste-photographe auprès de l’AFP (Agence France Presse) il lui a été demandé de dessiner les accusés en salle d’audience. Dans le même esprit de témoignage, Laurence a développé l’activité de «Croqueuse d’émotions» pendant les mariages, pour produire des instantanés de la fête.
 
Son attachement à l’esthétique et au mouvement de la danse est toujours très vif. Laurence trace rapidement des silhouettes simplifiées à la manière d’idéogrammes. Auprès du Ballet Malandain de Biarritz, notamment, Laurence a croqué des danseurs lors de créations de spectacles. En sont nées des séries dessinées et peintes. Deux expositions en découlent : « Trois Regards sur le Corps » en 2017 et « Juste au Corps » en 2018, aux Serres de la Milady, dans le cadre du festival Le Temps dʼAimer la Danse à Biarritz. Laurence travaille aujourd’hui sur l’exposition  « Au fil et à mesure » en vis-à-vis des photographies d’Alexandra Vaquero, au programme du festival Le Temps d’Aimer la Danse en 2021.
 

Laurence de Vellou à été formé à l’école préparatoire de Met de Penninghen à Paris, a travaillé à l’Atelier 64 de Gravure Joelle Serve à Paris, puis est rentrée à l’école des Beaux-Arts d’Aix-en-Provence en 1992. Elle a ensuite suivi un enseignement en peinture classique à l’Académie Royale de Londres. Enfin c’est à San Francisco qu’elle a étudié l’art et la littérature américaine.

Contact :

Site internet : www.devellou.com
Mail : laurence@devellou.com
Tel : 06 72 44 51 95
Instagram : @laurencedevellou

Photo des œuvres : Alexandra Vaquero
Photo portraits posés : Anouck Oliviero

Toutes les images sont protégées par l’ADAGP.